Nicolas Bouzou

Président des Rencontres de l'avenir

Nicolas Bouzou est un économiste et essayiste français né en 1976, il a fondé le cabinet de conseil Astérès en 2006 qu’il dirige depuis.

Directeur d’études et enseignant au sein du master 2 et MBA Droit des Affaires et Management-Gestion de l’École de droit et de management à l’université Paris II Assas, il est vice-président du cercle Turgot qui regroupe des dirigeants libéraux de grandes entreprises et des responsables politiques. Il a été membre du Conseil d’analyse de la société auprès du Premier Ministre (2010-2012) et est, depuis 2017, le chef économiste du Comité franco-allemand des industries culturelles et créatives.

Fondateur du Cercle de Belém qui rassemble des intellectuels européens libéraux et progressistes, il est le président des Rencontres de l’avenir de Saint-Raphaël.

Pendant trois ans, chaque matin, Nicolas Bouzou a présenté une chronique économique dans la Matinale de Canal+, puis dans la Team Toussaint sur I-télé jusqu’en juin 2014. Contributeur régulier pour Le Figaro, Les Échos et L’Express, il est écrit également régulièrement pour la presse internationale comme le Financial Times (Royaume-Uni) et Le Temps (Suisse).

Nicolas Bouzou est également régulièrement invité dans les émissions : C dans l’air sur France 5, 28 minutes sur Arte, / 24H Pujadas LCI, L’Info du vrai sur Canal+, 19H Ruth Elkrief sur BFM TV, Les décodeurs de l’éco sur BFM Business, sur Radio Classique dans Accords / désaccords avec Guillaume Durand.

En 2017, il publie Le travail est l’avenir de l’homme, dans lequel il aborde notamment la peur du chômage induit par l’arrivée des robots et de l’intelligence artificielle. Pour lui il s’agit d’une peur atavique, qui était déjà présente par exemple au début du 19e siècle, lorsque les ouvriers du textile britannique détruisait les métiers à tisser. Pour Nicolas Bouzou, le travail humain ne va pas disparaître, il va muter. Nicolas Bouzou affirme que « les pays les plus robotisés, comme le Danemark, l’Allemagne ou la Corée du Sud, sont d’ailleurs les plus proches du plein-emploi ».

En 2018, Nicolas Bouzou place l’humain au centre et rentre dans l’entreprise en publiant, avec la philosophe Julia de Funès : la comédie (in)humaine, comment les entreprises font fuir les meilleurs. Cet ouvrage, qui veut remettre les idées managériales à l’endroit, a été publié en septembre 2018 par les Editions de l’Observatoire.

 

Ses ouvrages :

  • L’innovation sauvera le monde (2016)
  • Le grand refoulement (2015)
  • Pourquoi la lucidité habite à l’étranger (2015)
  • On entend l’arbre tomber mais pas la forêt pousser (2013)
  • Le chagrin des classes moyennes (2011)
  • La politique de la jeunesse (avec Luc Ferry, 2011)
  • Le capitalisme idéal (2010)
  • Krach financier (2008)
  • Petit précis d’économie appliquée à l’usage du citoyen pragmatique (2007)
  • Les mécanismes du marché : Eléments de microéconomie (2006)

 

Ses interventions aux Rencontres de l’avenir :

Les autres Conferenciers